Presse

Fintech : Treezor décolle grâce aux néobanques

+640% : c’est la progression en 2081 du chiffre d’affaires de Treezor, startup française spécialisée dans la fourniture de services de paiements aux néobanques, signe d’un engouement certain pour ces nouveaux acteurs.

Lydia, Qonto, Yeeld, etc. : toutes ces marques, et bien d’autres, s’appuient sur Treezor pour proposer leurs services. C’est même la principale raison d’être de l’établissement de monnaie électronique racheté en septembre dernier par la Société Générale : fournir à des fintechs – mais pas seulement – son « moteur de paiements » dernier cri.