Presse

Matera lance son compte de paiement pour les syndicats de copropriétaires

Paris, le 9 mars 2021Matera signe un partenariat avec Treezor pour le lancement d’un compte de paiement* unique en son genre, à destination des syndicats de copropriétaires. Du fait de la forme juridique singulière de ces entités morales, les banques passaient jusqu’ici souvent leur chemin. Loin de freiner l’ambition de ces deux acteurs innovants, Matera et Treezor ont décidé de relever le défi et d’ajouter une nouvelle brique aux services proposés par la fintech.

Matera, qui s’est lancée en 2017, est une entreprise qui permet d’automatiser et gérer de manière facile et intuitive les copropriétés : cela comprend l’automatisation de la comptabilité, l’outil d’assemblée générale, un accès à des prestataires sélectionnés par la communauté, ainsi qu’un outil pour communiquer efficacement dans la copropriété.

Deux fintechs innovantes, qui révolutionnent leurs marchés respectifs

D’ailleurs, cette nouvelle approche plaît, et cela se traduit dans les chiffres. Ainsi, aujourd’hui ce sont plus de 15% des copropriétés en France, représentant presque 3000 copropriétés en France, qui sont gérées par le biais de cette plateforme – et tout cela en autonomie.

De son côté, Treezor est une plateforme de Banking-as-a-Service qui centralise et maîtrise l’ensemble de la chaîne de paiement via une solution 100% APIsée. Cela permet aux sociétés telles que Matera d’intégrer le paiement de manière rapide et sécurisée. L’intégration de la solution de Treezor va permettre à Matera d’automatiser la gestion des paiements et de proposer un parcours client simplifié. Autre avantage, éviter aux syndicats de copropriétaires de multiplier les aller-retours entre différents établissements bancaires …

Un compte de paiement pour améliorer la gestion des comptes des syndics

Cette alliance entre la FinTech et la PropTech n’a pas pour but uniquement de proposer un nouveau service, elle répond surtout à une autre problématique identifiée par Matera à l’origine du projet : la synchronisation de données bancaires aléatoires. En effet, auparavant, Matera s’appuyait sur des agrégateurs de type Open Banking, qui ont émergé grâce à la directive européenne DSP2, pour fournir un suivi des comptes des syndics, ce qui rendait la gestion des flux incertaines et imprécises. Désormais, grâce à Treezor, le suivi est fiable et s’effectue en temps réel.

Les deux entreprises, leaders sur leur marché, vont ainsi permettre d’accélérer la digitalisation des solutions de paiement et à apporter de l’innovation au cœur des foyers, sur un nouveau segment encore peu exploré par les fintechs.


À propos de Treezor

Fondée en 2016 par Éric Lassus et Xavier Labouret, acquise en 2019 par le groupe Société Générale, Treezor est une Fintech française spécialisée dans les services de paiement en marque blanche. Sa licence d’établissement de monnaie électronique, et son statut de membre principal Mastercard, lui permettent de proposer ses services en Europe. Treezor couvre l’ensemble de la chaîne des paiements via son API (acquisition, émission de cartes, Xpay, flux SEPA, P2P, KYC…). Treezor consacre une partie importante de ses ressources au développement de nouvelles technologies et compte plus de 120 collaborateurs (à Paris et à Rennes). Pour en savoir plus sur Treezor, rendez-vous sur le site www.treezor.com, sur Twitter @TreezorBanking, et sur notre page LinkedIn.

À propos de Matera

Chez Matera, nous pensons que le problème ne réside pas tant dans la qualité des sociétés de syndic que dans le mode de gestion actuel. C’est de ce constat qu’est né Matera : nous permettons aux copropriétaires de gérer eux-mêmes leur immeuble, sans passer par un syndic professionnel. En supprimant l’intermédiaire qu’est le syndic professionnel, on économise jusqu’à 50% des charges, on règle une fuite d’eau en 24h et on favorise la convivialité entre voisins. Et cela, quelle que soit la taille de votre copropriété. Pour en savoir plus sur Matera, rendez-vous sur le site www.matera.eu.